Pardon

Qu’est-ce que je donne en pardonnant, sinon le pardon lui même ?
Je lis : le for- de « forgive » a remplacé le up de « give up » car rien ne part vers le haut.
A croire que je me sacrifie toute entière pour soulager la culpabilité d’un autre.

Pourtant un don n’est pas un lâché prise, c’est une poignée mains.
Pour chaque pardon que je donne, je prends un peu en retour : je déprends l’appréhension, j’apprends à vous comprendre.

Si « pardon » signifie « don total », voyez-vous un abandon ou un partage ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *