Parlons mots

« Parlons mots » est une tentative de dictionnaire parcellaire et subjectif, à l’inverse de ce que les dictionnaires doivent être. C’est une déclaration d’amour aux points d’interrogation, une mise à distance de la définition, une approche consentie du paradoxe de toute chose.

Tout voir dans l’ordre de publication ? C’est par ici

Les derniers mots ajoutés

Un mot tiré au sort

  • Transparent, paraître, être

    Les verbes ne sont pas ce qu’ils paraissent, leurs paradoxes transparaissent. Dire « cette personne est transparente » veut dire qu’elle rend tout visible d’elle et que par conséquent elle n’est pas transparente. Dire « une personne parait » veut dire qu’elle entre dans notre champ de vision, mais signifie aussi qu’elle n’est pas ce qu’elle semble être, donc

A

B

C

  • Carte d’identité

    Je me suis demandé pourquoi dire « carte d’identité ». « Carte de nationalité », ne serait-ce pas plus adapté ? Les pièces d’identités ne sont que des certificats d’appartenance : à une nation, à un établissement scolaire, à un régime de sécurité sociale, à une catégorie de conducteurs,… L’identité est plus complexe. Encore que… Identité. Oui. Mais identique

D

  • Dissidence

    Qu’est-ce que la dissidence ? La rébellion contre une autorité totalitaire, au péril de sa vie ? Et dans un monde comme le notre, à quoi sert encore ce mot quand on dispose d’une liberté d’expression ? Nous n’avons pas cessé de l’utiliser. Il est même de bon ton, pour quiconque prétend avoir une opinion,

E

  • Échange

    L’échange est affaire d’écoute. Il ne s’agit pas seulement de savoir ce que je veux, ni de savoir ce que l’autre veut, il s’agit d’abolir cette frontière entre l’autre et moi. Si nous nous mélangeons, tous les deux, si nous oublions nos différents, que peut-on faire que nous n’aurions pas pu accomplir sinon ? Le

  • Transparent, paraître, être

    Les verbes ne sont pas ce qu’ils paraissent, leurs paradoxes transparaissent. Dire « cette personne est transparente » veut dire qu’elle rend tout visible d’elle et que par conséquent elle n’est pas transparente. Dire « une personne parait » veut dire qu’elle entre dans notre champ de vision, mais signifie aussi qu’elle n’est pas ce qu’elle semble être, donc

F

G

H

I

  • Carte d’identité

    Je me suis demandé pourquoi dire « carte d’identité ». « Carte de nationalité », ne serait-ce pas plus adapté ? Les pièces d’identités ne sont que des certificats d’appartenance : à une nation, à un établissement scolaire, à un régime de sécurité sociale, à une catégorie de conducteurs,… L’identité est plus complexe. Encore que… Identité. Oui. Mais identique

  • IRL

    IRL : In Real Life. Acronyme issu du besoin de compacter les textes. Contraction qui se ré-étire sur les claviers de certains : Dans l’IRL. Je lis : dans l’irréel. Le paradoxe m’amuse. Je me demande s’il est révélateur.

J

K

L

M

  • Marcher

    Où allez-vous donc, de ce pas décidé ? Ne savez-vous pas que la marche est politique ? Quoi ? Il faut bien avancer. Droit devant, ou suivant le droit chemin, à vous de voir. Allez de l’avant, quoi qu’il en soit, la stagnation est un crime, certainement. Marcher, oui, avancer, franchir le palier, l’obstacle, la

N

  • Natrimoine

    Comment parler de nos héritages culturels ? Il n’est pas neutre, le Patrimoine, c’est ce qui vient de nos Pères, étymologiquement, de nos guides masculins, ou de nos guides tout court, ramenés au mâle, parce qu’on nous le répète depuis les bancs de l’école : en français (comme dans la vie) les hommes l’emportent toujours.

  • Norme

    En soi, la norme ne signifie rien. Il faut pour la comprendre regarder ce qu’elle n’est pas : hors-norme ou anormale ? Dans le premier cas, la norme sera l’ordinaire terne, probablement médiocre, duquel quelques rares génies arriveront à s’extraire. Dans le second, elle sera la règle à suivre, le modèle absolu auquel se conformer,

O

P

  • Pardon

    Qu’est-ce que je donne en pardonnant, sinon le pardon lui même ? Je lis : le for- de « forgive » a remplacé le up de « give up » car rien ne part vers le haut. A croire que je me sacrifie toute entière pour soulager la culpabilité d’un autre. Pourtant un don n’est pas un lâché prise,

  • Poser et Proposer (Question/Réponse)

    J’étais en train d’écrire « poser des questions et proposer des réponses ». Je trouve la syntaxe bien étrange. Les réponses ne précèdent ni ne remplacent les questions. Proposer, est-ce forcément prendre parti ? Quid alors des hypothèses ? Les folles, les déraisonnables, les baroques. Celles qui inspirent plus qu’elles ne convainquent. J’aimerai proposer des questions, de

  • Transparent, paraître, être

    Les verbes ne sont pas ce qu’ils paraissent, leurs paradoxes transparaissent. Dire « cette personne est transparente » veut dire qu’elle rend tout visible d’elle et que par conséquent elle n’est pas transparente. Dire « une personne parait » veut dire qu’elle entre dans notre champ de vision, mais signifie aussi qu’elle n’est pas ce qu’elle semble être, donc

Q

R

  • Rien

    J’ai besoin du Rien. Pas « Je n’ai besoin de rien » J’ai besoin, phrase affirmative, du Rien, du Néant. Rien, pour moi, c’est vital. J’ai besoin de moments, d’heures, de journée entières parfois, où je ne fais Rien. Ce n’est pas un rien « pas grand chose », genre j’ai bouquiné, je suis allée me balader, j’ai profité

  • Rire

    Je n’ai pas ri. C’était pourtant pour rire, pour rire ! Mais j’ai tout pris au premier degré, il parait, alors fatalement, j’ai plombé l’ambiance. Je n’ai pas ri. Est-ce que je gâche l’ambiance ? Est-ce que je suis en faute ? Est-ce que je n’ai pas d’humour ? Est-ce que je prends tout au

S

  • Smart

    Le fondamental est-il toujours mesurable ? En disant qu’une chose compte à nos yeux, on parle de calcul plutôt que d’importance. Objectifs SMART, d’une intelligence qui n’est pas personnelle. Gestions rationnelles Spécifiquement Mesurables, où l’Ambition ne doit pas empêcher le Réalisme et dont le Temps est limité. Passions périssables. Sympathie dénuée de sentiments. Je voudrais

  • Solitude²

    Peut-être l’article qui m’aura pris le plus de temps à écrire. Des mois que je tente de le faire exister. Que je l’écris puis que je l’efface, me disant que ce n’est pas si grave, au fond, que mon propos trouvera bien le moyen d’éclore par autrement, par la fiction. Que si j’échoue dans la

T

  • Tolérance

    Non je j’aime pas ce mot. C’est peu dire en vérité. Je déteste qu’on l’érige en qualité universelle : la tolérance. Une case essentielle pour toutes les idées et les personnes que l’on ne veut ni dedans, ni dehors. Essentiel pour ne pas exclure tout à fait, mais exclure quand même un peu. Pourquoi exclure

  • Transparent, paraître, être

    Les verbes ne sont pas ce qu’ils paraissent, leurs paradoxes transparaissent. Dire « cette personne est transparente » veut dire qu’elle rend tout visible d’elle et que par conséquent elle n’est pas transparente. Dire « une personne parait » veut dire qu’elle entre dans notre champ de vision, mais signifie aussi qu’elle n’est pas ce qu’elle semble être, donc

U

  • Utilité

    Je me suis demandée : qu’est-ce que l’utilité ? Il y a tant de définitions possibles que tout finit par être utile, et par ne pas l’être, simultanément. Satisfaire un besoin, ou bien quelqu’un. Être profitable, à qui, à quoi, pourquoi ? Servir une seule personne ou l’humanité toute entière, sauver le monde ou aider

V

  • Vivre

    Qu’est-ce que vivre ? Matériellement, le mot renvoie à la nourriture, les vivres au pluriel, à ce qui nous sustente, à ce qui alimente en nous une certaine capacité de mouvement, quelque part entre les palpitations cardiaques et les influx nerveux. Matériellement toujours, il y a cette distinction entre vivre et survivre. Toutes les existences

W

X

Y

Z