Accueil

Je viens pour m’introduire. J’écris comme on envoie des bouteilles à la mer. Je fais semblant d’être ingénieur. Je trouve des solutions à des problèmes inexistants. Je suis parfaitement inutile. J’aime les adverbes quand ils n’aident pas le verbe. Omniprésence du paradoxe.

Où suis-je ?

M’entendez-vous ?

Nouvelles publiées :

Croque - Revue Galaxie n°75 sur les uchronies
Agrume - Revue Galaxie n°69 sur le genre et la sexualité en SF
Hyalinebourg - Revue Géante Rouge n°28
Soi m'aime - Revue Galaxie n°67 sur Frankenstein
Vénus d'M - Recueil Légendes oubliées
Capucine - Recueil Rupture

Sur ce site

Articles de blog

Mes réflexions du moment sur l’écriture ou sur le monde en général, des chroniques lectures, des articles de fond sur la littérature, des interviews, ou bien sur le monde en général, qui sait ?

Ecriture

Micro-fictions, Nouvelles, Romans…

Vous trouverez ici quelques textes et extraits de textes.

Parlons mots

« Parlons mots » est une tentative de dictionnaire parcellaire et subjectif, à l’inverse de ce que les dictionnaires doivent être. C’est une déclaration d’amour aux points d’interrogation, une mise à distance de la définition, une approche consentie du paradoxe de toute chose.

Galerie

Car il m’arrive aussi de peindre (sur moi)

Derniers Ajouts

Articles
  • Nos gloires me fatiguent. Oui je sais : on a vu des introductions plus engageantes. Mais je crois vraiment qu’elles sont mal placées. Il y a cette idée héritée de la méritocratie selon laquelle il n’y a que ce qui se mesure qui compte. Alors il faut prouver sans cesse notre valeur, par les actes

  • Sommaire :L’étrange absence d’une SF crip – Et pourquoi, du coup, je vais parler du validisme au travers de la SF axée sur la santé et la médecinePrépondérance du féminisme (et du queer) – Et comment il efface parfois le reste (le validisme, le racisme)Le problème avec les mondes sans maladies – Et pourquoi il

  • Je n’ai pas été assigné·e ange à la naissance. Il n’existe aucune condition innée qui me protège de la bêtise et de la vilénie. Je refuse d’en inventer une. Je crois que le doute est essentiel, qu’on se doit de se tenir sur le bord du gouffre et de contempler combien il nous serrait facile

Parlons mots
  • Des-espoirs

    Je ne sais plus fonctionner avec de l’espoir. Parfois, il est juste plus simple de ne rien attendre, de trouver le bonheur avec ce que l’on a déjà. Je suppose que jusqu’à un certain point, c’est plutôt sain de ne pas désirer trop ardemment des choses impossibles. Mais en ce qui me concerne, j’y vois

  • Nébulaire

    Je crois qu’au fond, je suis lasse des étiquettes asexuelle et aromantique. Je me reconnais dans leurs définitions théoriques, certes, et il est pratique d’avoir un mot pour se dire. Mais ce n’est pas si simple. Plus j’y pense, plus je me dis qu’on ne me comprend pas quand je dis « je suis aroace ». Il

Me contacter

evadserves [at] gmail point com