Accueil

Je viens pour m’introduire. J’écris comme on envoie des bouteilles à la mer. Je fais semblant d’être ingénieur. Je trouve des solutions à des problèmes inexistants. Je suis parfaitement inutile. J’aime les adverbes quand ils n’aident pas le verbe. Omniprésence du paradoxe.

Où suis-je ?

M’entendez-vous ?

Nouvelles publiées :

Hyalinebourg - Revue Géante Rouge n°28
Soi m'aime - Revue Galaxie n°67 sur Frankenstein
Vénus d'M - Recueil Légendes oubliées
Capucine - Recueil Rupture

Sur ce site

Parlons mots

« Parlons mots » est une tentative de dictionnaire parcellaire et subjectif, à l’inverse de ce que les dictionnaires doivent être. C’est une déclaration d’amour aux points d’interrogation, une mise à distance de la définition, une approche consentie du paradoxe de toute chose.

Ecriture

Micro-fictions, Nouvelles, Romans…

Articles de blog

Mes réflexions du moment, sur l’écriture ou sur la lecture, ou bien sur le monde en général, qui sait ?

Derniers Ajouts

Articles
  • J’aime comprendre.Ou j’en ai besoin.Je ne peux pas me contenter face aux LGBTphobies (ou toute autre oppression) de me dire « iels sont méchant·es/con·nes », car cette déshumanisation de l’ennemie ramené à leur bêtise présumée m’apparait contre-productive à plus d’un titre :C’est s’empêcher de repérer les mécanismes et donc de les déconstruire y compris pour soi (il

  • J’ai lu ce livre il y a plusieurs mois, au moment de sa sortie. L’histoire, pour vous la résumer, et celle d’un personnage (Wen) qui vit dans un monde qui s’est effondré et dont les réflexions (consignées sur un blog) vont servir de base à la création d’une IA nommée Sun et de la société

  • C’est la merde. Je veux écrire un article pour dire spécifiquement à quel point c’est la merde. Car bien sûr, quand on a l’occasion de s’exprimer publiquement sur la SFFF queer, notre premier réflexe est de parler de ce qui existe, de dire à quel point nous sommes reconnaissant-es que cela existe, combien ça compte,

Parlons mots
  • Sept pêches 🍑

    (Cette série de photo ainsi que les textes qui l’accompagnent on été intégralement posté sur mon compte instagram avant d’être restranscrit sur mon blog.) 🍑 Gourmandise Tare de l’enfance, qui te rend presque mignonne, toi et tes yeux qui brillent devant ton gâteau d’anniversaire.On te « pardonne » si tu promets de faire attention à ta ligne,

  • Nous

    C’est une réflexion qui m’anime depuis que j’ai lu Stone Butch Blues de Leslie Feinberg. Dans les diverses annexes ajoutées à la fin du roman par les édition hystériques et associées, il y a ce passage : Je respecte le pronom de toute personne, en tant que part importante de son humanité et de son

Me contacter